francais

Alexia CARR - mezzo-soprano

 

Anglo-française, Alexia CARR débute le Chant et l’Art Dramatique au Conservatoire de Nîmes après des études de violon. Au C.N.R de Toulouse, son timbre particulier retient l’attention de José VAN DAM qui encourage vivement la jeune chanteuse.

 

Elle étudie dans plusieurs conservatoires de France et à l’étranger (Angleterre, Bulgarie, Monaco, Allemagne) auprès de grands chanteurs de renommée internationale: Teresa ZYLIS-GARA, Alexandrina MILTCHEVA, Sue MacCULLOCK, le ténor Kammersänger Reiner GOLDBERG à Berlin.

Lauréate de Concours Nationaux, elle obtient le Prix d’Honneur (Excellence) au concours Léopold BELLAN (Paris 2002), le Grand Prix Opérette «Drôme Opéra» (2006).

 

Se produisant régulièrement en récital et en concert avec chœur et orchestre, Alexia CARR a interprété les rôles de la Belle Hélène (OFFENBACH), La Comtesse («Valses de Vienne» J. STRAUSS) à Orange, La Duchesse d’Albe («Prince de Madrid» LOPEZ) à Lyon, Mademoiselle Lange («La fille de madame Angot» LECOCQ) à Lamalou les Bains, Bastien («Bastien et Bastienne» MOZART).

 

En 2005, elle est Carmen (BIZET) à Rennes, mise-en-scène Hubert Humeau, où elle entre en scène à cru à cheval en chantant l'Habanera, Madame Phidias («Phiphi» CHRISTINE) à Lunel, Gustave («Pomme d’Api» OFFENBACH) et Suzanne («Un mari à la porte» OFFENBACH) à Aix-en-Provence «Festival Côté Cour», et la troisième fille («L’Opéra d’Aran» BECAUD) au théâtre de Lamalou.

En 2006, elle est de nouveau Carmen au Festival d’été - Lot et Garonne – Orchestre OCP, direction Richard BESWICK (Mise en scène R. UDIN).

 

En Allemagne, elle chante aussi le rôle de Baba the Turc – «The Rake’s progress» Stravinsky – (Berlin 2008 Direction Edwin Scholz), le «Stabat Mater» de Pergolèse (partie d’alto), la «Messe» de Cécile CHAMINADE et se produit en récital à l’Institut français de Berlin à plusieurs reprises avec la pianiste Catherine SILIE: récital de mélodies polonaises (en v.o) de CHOPIN «Chopin-George Sand, une passion complexe»(2010).

 

En 2010, elle donne son premier récital à Londres avec le pianiste Bernd Sandner (St. Olaf's church). Elle chante aussi dans l’ensemble vocal «Shinyo En» à Honolulu (2009) et interprète en 2012 le rôle de La Principessa - « Suor Angelica »- Puccini.

Dans ses spectacles lyriques qu’elle met en scène, «Du Rire aux larmes» avec le pianiste Benoît TOURETTE (2004), «La Femme dans tous ses états» (2008), «Fantasievoll» avec Klaus SCHÄFER (2009), « Hymne à l'Amour » avec Éric Moreau et «La joie de vivre» avec Catherine SILIE, Alexia CARR interprète également ses propres compositions.

 

 

COPYRIGHT © 2013 | ALL RIGHTS RESERVED ALEXIA CARR

info@alexiacarr.com | Impressum